News

News

Fertilité du sol

La Section d’agriculture au Goetheanum a publiée la documentation du Congrès international d’agriculture « Fertilité du sol – du fondement de nature à la tâche de culture » tenue à Dornach le 1er au 4 Février 2017.

 … >>

Avec les mains et le cœur

La famille vigneronne Cruchon se passionne pour le vin depuis des générations. Souvent citée en exemple pour son dynamisme et sa créativité, la famille perpétue et développe un savoir-faire unique qui contribue au renouveau et à l’illustration du vignoble suisse. Elle met beaucoup d’énergie à porter les exigences qualitatives au plus haut niveau. Un raisin ne restitue la magie d’un lieu, la personnalité d’un terroir, la force d’un cépage, que si la vigne évolue dans un environnement biologique sain et naturel. Cette conviction a conduite un jour vers la Biodynamie.

 … >>

Appel de soumissions de projets de sélection de semences biodynamiques

L’Association pour la Biodynamie vient de recevoir des fonds du FondsGoetheanum qui doivent être alloués à la promotion de la sélection de semences biodynamiques en Suisse.

 … >>

Collection de transparents sur l’agriculture biologique

Les dix chapitres de la collection présentent et expliquent des thèmes et des aspects importants de l’agriculture biologique. En plus d’une masse de connaissances de base et de faits, les dias présentent aussi des résultats de la recherche bio sous forme de graphiques, de diagrammes et de textes explicatifs intéressants.

 … >>

Lettre ouverte à Michel Onfray

En réponse à son émission radio de France Culture (reprenant pour large partie le contenu de son ouvrage Cosmos), les organismes de la biodynamie français ont décidé de publier une lettre ouverte à Michel Onfray.

 … >>

ENCORE MIEUX QUE LE BIO

Le 7e Marché Biodynamique de Suisse romande se tien- dra le samedi 3 septembre sous la Grenette.

 … >>

Le riz biodynamique fait fureur

Pour la première fois depuis près de 40 ans, les Philippines exportent à nouveau du riz, dont du riz noir issu de l'agriculture biodynamique.

Von:
Source : NNA News Les Philippines : un pays d'Asie du sud-est où la population augmente de 2 millions d'âmes chaque année, mais dont la moitié vit sous le seuil de pauvreté. À peine remis de 20 ans de la dictature de Marcos, des Présidents corrompus étaient portés à la tête de l'État. Nombreux sont ceux dont les pensées sont focalisées sur une seule chose : le riz. Une étape vient d'être franchie : pour la première fois depuis près de 40 ans, la production de riz est suffisante pour que les exportations puissent reprendre. Entre autre, de riz noir complet issu de l'agriculture biodynamique. La plupart des Philippins mangent du riz trois fois quotidiennement − s'ils en ont les moyens. Ce n'est donc pas étonnant que l'approvisionnement du pays en riz soit une priorité absolue. L'objectif d'autoapprovisionnement en riz est cependant resté un vœu pieux pendant plusieurs décennies, malgré le fait que l'Asana Rice Institute soit basé dans le pays. La dernière Présidente, Gloria Macapagal-Arroyo, a encore dégradé la situation en décidant d'acheter des milliers de tonnes au Vietnam pour ensuite les laisser pourrir dans des entrepôts construits pour l'occasion. Raison de l'opération : la famille présidentielle a perçu une partie du paiement de la facture. Avec son équipe, le nouveau Président Noynoy Aquino, fils du martyre Ninoy, et de la première Présidente post dictature Corazón Aquino, a réussi à créer un sursaut de productivité dans le pays pour parvenir à 97% d'autosuffisance en riz. Au cours d'une cérémonie officielle présidée par le Ministre de l'Agriculture Proceso Alcala, cette céréale a pris la direction de l'étranger pour la première fois depuis 1973. Il s'agissait de variétés philippines de haute qualité qui ne sont pas cultivées dans des pays comme le Vietnam et la Thaïlande. À côté de l'aromatique Jasponica de l'île Luzon, on trouvait également la production de la Fondation anthroposophique Don Bosco de Mindanao. « Nous nous réjouissions de la collaboration réussie avec les services gouvernementaux, déclara Romano Laurilla, gérant de la Fondation Don Bosco. Nous espérons pour nos cultivateurs que ceci n'est qu'un commencement, et que leurs revenus pourront se développer positivement ». La Fondation Don Bosco est née d'une initiative catholique de jeunes sur l'île de Mindanao, qui a bénéficié jusqu'à aujourd'hui de fonds provenants de l'aide au développement autrichien. Au cours de plus de 30 ans de développement, les gérants de la Fondation se sont toujours davantage rapprochés de l'anthroposophie. Ils y a quelques années, ils se sont associés au groupe anthroposophique philippin. Sur cette île profondément ébranlée par la guerre civile, l'agriculture biodynamique est considérée comme une méthode « pacifique ». Quelques guérilleros ont même échangé leurs armes pour se munir d'une bêche. Aujourd'hui, les producteurs rassemblés dans la Fondation Don Bosco cultivent 500 hectares de riz, dont de nombreuses espèces locales et régionales, qui sont conservées dans ce que l'on pourrait appeler une banque de graines vivantes. Pour vendre les produits de Don Bosco, plusieurs magasins Bio-Dynamis ont été construits sur l'île de Mindao, mais également dans la région de la capitale, Metro Manila. C'est également à travers cette distribution que la qualité exceptionnelle des produits Don Bosco a été reconnue. La première exportation de 15 tonnes de riz noir, par le passé interdit au peuple et réservé à la famille royale, a pris la route de Dubaï. Une tonne l'avait déjà précédée vers l'Allemagne l'année précédente. La chaîne alimentaire allemande tegut voudrait pouvoir améliorer son offre de cette variété de riz qui, d'après des résultats scientifiques, aurait une action thérapeutique sur la pensée. Pour en savoir plus Fondation Don Bosco www.biosdynamis.org  Documentaire sur la journée d'un producteur de riz de la Fondation Don Bosco http://vimeo.com/41020039

Retour