Actualités

Actualités

anthroposphie.ch

A l'écoute des enfants et des jeunes - Quelle est votre contribution, si minime soit-elle ? Comment voulez-vous vivre - concrètement - à l'avenir ?

 … 

Goetheanum

Des rues vides, des boutiques fermées, le silence, la contemplation...mais le printemps n'en savait rien.
Et les fleurs ont commencé à fleurir, le soleil a continué à briller...et les oiseaux sont revenus, le ciel a pris une couleur dans la soirée.

 … 

Goetheanum

Les 17 et 18 mai 2108, les responsables de 75 entreprises et institutions ainsi que des travailleurs indépendants ont fondé, au Goetheanum, la World Goetheanum Association. Elle vise à être un espace de collaboration international et interdisciplinaire pour ses partenaires et pour l’Ecole Libre de Science de l’Esprit du Goetheanum, elle aussi active dans le monde entier. 

 … 

Goetheanum

La Section Médicale, la Section Pédagogique et la Section des Sciences Sociales au Goetheanum soutiennent la pétition « Pour un droit aux crèches, jardins d’enfants et écoles primaires sans écrans ». Cette pétition s’adresse aux responsables de l’éducation au niveau européen. 

 … 

Goetheanum

L’Assemblée Générale de la Société Anthroposophie Universelle a voté, le 24 mars 2018, contre le renouvellement des mandats de Paul Mackay et Bodo von Plato en tant que membres du Comité Directeur au Goetheanum. La direction du Goetheanum présente un plan de route pour la période de transition.  

 … 

Goetheanum

Société Anthroposophique Universelle : Réhabilitation d'Elisabeth Vreede et Ita Wegmann / Pas de renouvellement de Paul Mackay et Bodo von Plato en tant que membres du Comité Directeur 

 … 

Le printemps en 2020

AfaP

Le printemps en 2020


Des rues vides, des boutiques fermées, le silence, la contemplation...
mais le printemps n'en savait rien.
Et les fleurs ont commencé à fleurir, le soleil a continué à briller...
...et les oiseaux sont revenus,
le ciel a pris une couleur dans la soirée.

C'était à la mi-mars 2020.
C'était l'année où les gens n'étaient autorisés à sortir que pour acheter de la nourriture.
Tout ce qui se trouvait à l'extérieur était fermé à clé.
Aucune école, aucune université n'a ouvert ses portes.
Pas de sports, pas de jeux, pas d'emploi, pas d'événements, pas de musées, pas de rassemblements de personnes ...
Les frontières ont été fermées.
Mais le printemps n'en savait rien.
Et elle s'est épanouie.

C'était au milieu du mois de mars 2020.
Nous avons supprimé les anciens programmes - sans résistance.
Nous avons laissé faire les démarches.
Nous avons découvert, enduré et apprécié le silence et nous avons senti notre propre être en retraite.
Nous avons transformé la peur et la douleur en puissance et en immensité de l'amour.
C'est l'année où le monde s'est réinventé.
Et le printemps n'en savait rien.

C'était au milieu du mois de mars 2020.
Ce fut un voyage de découverte de notre unité
et en même temps l'unité avec ce qui nous entoure.
Nous nous sommes souvenus de nos vies et avons retrouvé notre chemin.
Nous avons découvert notre propre complétude.

C'était à la mi-mars 2020.

Le printemps.







par Nadine Aeberhard-Josche

Retour