Themen

Cosmologie, mytologie & religion

Par le passé, l'identité culturelle et individuelle se formait surtout à travers les "grands récits" de l'humanité : mythes de la création du monde (cosmogonies), révélations et prophéties, textes sacrés fondateurs des religions. L'époque moderne les a remplacé de plus en plus par un "récit" d'orientation naturaliste.

S'il manquait à l'ancienne façon de former son identité une forme scientifique indépendante de la révélation et de la religion, la compréhension scientifique de l'être humain pose la question de son essence au sens strict du terme. Depuis le 20e siècle, on peut se demander si l'être humain et sa relation avec un élément divin peuvent faire l'objet d'une discipline scientifique, sans pour autant régresser dans une attitude antérieure aux Lumières. 

L'anthroposophie est une tentative pour répondre positivement à cette question.

D'un côté, les facultés conquises durant le développement de l'époque moderne peuvent être élargies pour entreprendre des recherches suprasensorielles au sujet de la naissance et du développement de l'être humain et du monde, de sorte que de nouveaux "récits" apparaissent, fondés sur la force créative de l'être humain individuel. 

D'un autre côté, une étude des "récits anciens" peuvent contribuer à une compréhension plus profonde de la nature humaine, ainsi qu'à une ouverture et une tolérance humaine plus grandes.