News

News

L’abîme du nationalisme et l’avenir de la communauté humaine

L’abîme du nationalisme et l’avenir de la communauté humaine

Congrès public de la Société anthroposophique suisse | 28 octobre 2017 | Bâle

La politique mondiale de l’an dernier nous a tous secoués

 … >>

Trois conférences TED

Les conférences TED sont des conférences courtes présentant divers thèmes de manière accessible.  … >>

Rencontre d'été «Œuvrer ensemble» au Foyer Michael

Œuvrer ensemble: Pourquoi? Comment? Comprendre les forces qui agissent dans le social. Du 8 au 14 août 2015 au Foyer Michaël (Allier). … >>

Lancement d’un Forum d’initatives mondial

La Section pour les sciences sociales du Goetheanum lance un site internet pour le “World Social Initiative Forum” qui aura lieu pour la première fois en 2014 … >>

Chine : Comme si la terre continuait de trembler

Les habitants de la province chinoise du Sichuan ne connaissent pas de répit

Von:
Par Max Henninger

Inondations et glissements de terrain

Image : L'eurythmie comme méthode de soins post-traumatiques Après le tremblement de terre dévastateur de 2008, qui avait provoqué la mort de 70 000 personnes, la terre a tremblé à nouveau au mois d'avril de cette année, entraînant la mort de 200 personnes. La région est à présent sujette aux inondations et glissements de terrain. Les pédagogues spécialistes des situations d'urgences de l'association Amis de l'art de l'éducation de Rudolf Steiner (Freunde der Erziehungskunst Rudolf Steiners e. V.) étaient présents sur place en juin, pour travailler avec les personnes ayant subi des chocs traumatiques. Les enseignants sont les premiers touchés par les conséquences de traumatismes sérieux dans les régions touchées par ces catastrophes. Rapport par Max Henninger, de l'association des Amis de l'art de l'éducation de Rudolf Steiner. LUSHAN-XIAN (NNA) − Yang est professeur de littérature chinoise à la « Middle-School » de Lushan-Xian. Sa situation est représentative de celle de la majorité des habitants de la région touchée par la catastrophe : il a perdu sa maison lors du tremblement de terre de 2008. Alors que l'emprunt à taux zéro qu'il avait contracté pour reconstruire sa maison était encore loin d'être remboursé, la terre a tremblé à nouveau, et Yang a perdu son chez-soi, pour la deuxième fois en l'espace de quelques années. Il n'a eu qu'une journée pour évaluer les dommages causés par le tremblement de terre, avant de retourner à l'école pour donner ses cours. « Cela est trop précipité pour pouvoir réellement faire face à ces événements avec sa famille », explique Malte Landgraff, coordinateur de l'équipe d'intervention en pédagogie de l'urgence. C'est pour cette raison que les mesures de pédagogie de l'urgence par l'équipe composée de sept personnes s'est concentré sur les professeurs au cours de la première semaine. Ils ont besoin d'un soutien particulier, dans la mesure où ils sont touchés personnellement et professionnellement par la catastrophe. D'un côté, les familles sont blessées aux niveaux physique et psychique, et leur maison est détruite. D'un autre côté, dans le cadre scolaire, les professeurs sont confrontés à des élèves souffrants de traumatismes sévères. « Cette double charge émotionnelle rend une intervention de crise chez les professeurs urgente » explique Bernd Ruf « afin qu'ils puissent partager leurs difficultés et développer des solutions concrètes pour y faire face ». Une attention particulière a également été apportée à la formation du bénévole chinois issu d'une organisation partenaire, « Guandong Shanhaiyuan Charity Foundation », qui devrait pouvoir mener les interventions de pédagogie de l'urgence de façon autonome dans le futur. Cette organisation est la première fondation anthroposophique en Chine continentale. Elle s'engage en particulier pour le soutien du mouvement anthroposophique en Chine, la formation continue des enseignants Waldorf, ainsi que le soutien à la formation en zone rurale. À la suite du tremblement de terre, un projet de soutien psychologique aux enfants et adolescents a été engagé dans la région du Sichuan, qui devrait durer jusqu'en 2016. C'est dans ce cadre que l'association des Amis de l'art de l'éducation a été sollicitée. Le professeur Yang ne sait pas où il habitera dans l'avenir. Sa maison devrait être prochainement rasée. Il se fait également du souci pour le sort de sa famille, qu'il ne voit que rarement actuellement. Au moment du tremblement de terre, Yang était à l'école. Après avoir mis sa classe en sécurité, il a accouru à sa maison, où il a pu heureusement constater que sa femme et sa fille avaient survécu. Un jour après le tremblement de terre, cet homme de 45 ans était à nouveau dans la salle de classe : « Dans ma tête et dans mes pieds, c'est comme si la terre continuait de trembler ». END/nna/cva © 2013 News Network Anthroposophy Limited (NNA). Contact et dons :  Freunde der Erziehungskunst Rudolf Steiners e.V.
Büro Karlsruhe
Neisser Str. 10
76139 Karlsruhe
Tel +49 (0)721 354806-144
notfallpaedagogik[at]freunde-waldorf.de Liens :
www.nna-news.org/index.php
www.freunde-waldorf.de/notfallpaedagogik/aktuelles.html

Retour